Notre Voie 1

Notre voie est fondamentalement la voie du cœur et non pas la voie du mental. Cela ne veut pas dite que nous critiquons la voie du mental. Loin de là. Nous pensons simplement que la voie du cœur nous mène plus vite vers notre but. Supposons que je souhaite me rendre à un endroit situé à 500 miles d’ici. Je peux atteindre ma destination en marchant, ou bien en prenant un avion.

J’atteindrai sans nul doute ma destination beaucoup plus rapidement si je prends un avion. De même, si nous utilisons le cœur aspirant au lieu du mental qui doute, nous atteindrons notre but bien plus rapidement. Le cœur est tout amour. Le mental est très souvent toute confusion. Lorsque nous parlons du cœur, nous voulons dire le cœur spirituel, inondé d’amour divin.

Le cœur est extrêmement important parce qu’en lui se trouve la présence vivante de l’âme. Certes, la conscience de l’âme pénètre le corps tout entier, mais le siège véritable de l’âme se trouve dans le cœur. L’âme possède tout : la Paix, la Lumière et la Félicité à l’infini. Nous recevons ces qualités divines dans notre cœur directement de l’âme. Et du cœur, nous pouvons les diriger vers le mental, le vital et le physique à proprement parler.

Dieu est extrêmement simple. C’est nous qui pensons qu’Il est compliqué. Dieu parle le langage le plus simple, seulement nous ne Le comprenons pas. Nous sommes tous sourds. Nous sommes sourds depuis des millénaires. Pauvre Dieu, Il passe Son temps à parler sans répit, mais nous n’avons pas le temps de l’écouter.

Notre voie est la voie de la simplicité. Un enfant est simple : il aime sa mère. Il n’a pas besoin d’aimer qui que ce soit d’autre : sa mère est son monde tout entier. Il se dévoue à sa mère. Si sa mère lui demande quelque chose, il l’écoute. Un enfant est tellement simple qu’il essaie de tout faire pour faire plaisir à sa mère, et en faisant plaisir à sa mère, il fait ce qu’il faut et il atteint son but le plus élevé.

Dans la vie ordinaire, lorsque l’on aime quelqu’un, on passe la plupart de son temps avec cette personne. On consacre son temps précieux à cette personne. S’il s’agit de véritable amour humain — non pas d’amour divin, mais d’amour humain —, alors on peut parfois se soumettre aux caprices de l’autre même lorsqu’ils sont absurdes. On se soumet parce qu’on a créé un lien intérieur et extérieur par la force de son amour. Ainsi lorsqu’on aime une personne, on est prêt à tout sacrifier, jusqu’à sa propre sagesse précieuse.

Dans la vie spirituelle, il en va tout à fait autrement. L’amour divin ne nous attache jamais. Au contraire, il nous fait grandir et nous libère. Lorsque nous voyons et ressentons que nous sommes libérés, nous ressentons intérieurement une obligation divine de faire quelque chose pour notre Pilote intérieur. Comment pourrions-nous rester distants de Celui qui nous a tout donné, qui nous a offert le message de l’Amour divin et de la Compassion divines ? Nous sera-t-il possible de Lui donner quelque chose en retour ? Lorsque nous sommes dans la vie extérieure, nous essayons de tout attraper et de tout posséder, y compris ce qui appartient aux autres. Mais lorsque nous vivons dans l’âme, nous essayons constamment de donner tout ce que nous possédons et tout ce que nous sommes à notre Pilote intérieur. L’amour divin signifie le don de soi.