la Princesse Diana

Princesse de Galles



La Princesse Diana et Sri Chinmoy lors de leur rencontre
au Palais Kensington Le 21 mai 1997

Lettre de la Princesse Diana à Sri Chinmoy

“Je sais que vous aussi vous efforcez d’alléger les souffrances inutiles et que vous avez déjà aidé beaucoup, beaucoup de gens… Je vous remercie pour votre esprit si généreux et vous prie de recevoir mes vœux les plus sincères.”

21 juillet 1997.


Vos lettres sont si encourageantes. C’est Grâce à cet encouragement que je trouve la force de continuer ma lutte contre les mines qui est si fondamentalement importante pour moi.”

Lettre du 7 août 1997


De Sri Chinmoy à la Princesse Diana

« Un Cœur-Temple de sympathie. »

« Princesse Diana,
Votre cœur est un temple
De sympathie, de don de soi
Et de félicité d’unité. »


« Princesse Diana, votre cœur de sympathie touche le monde tout entier. Un jour viendra où le monde entier reconnaîtra votre valeur avec sincérité, affection et de tout son cœur. »


« Dans votre cas, votre cœur s’unit toujours avec la multiplicité de la famille du monde. Vous inspirez le monde entier par votre cœur d’unité et de sympathie. Un jour, votre cœur gagnera. »


« Princesse Diana, à votre âge si tendre,
Qui pouvait vous égaler
Lorsque vous respiriez le souffle
Des souffrants et des mourants ? »


« La Princesse Diana nous a donné le jardin de son cœur, si beau et si inspirant. C’est pourquoi on se rappellera toujours d’elle comme de la Reine inégalée du cœur universel. »


« La Princesse Diana avait tant de qualités spirituelles qui étaient juste en train de percer et de s’épanouir. De même sa vie de service s’était-elle tout juste épanouie. Le monde entier en connaît long sur les bonnes œuvres de la Princesse Diana comme sur sa vie personnelle et privée, mais cette dimension spirituelle est également très importante. On pourrait même dire qu’elle est d’une importance capitale. »


« Princesse Diana, vous n’êtes plus !
L’oiseau de votre âme a atteint le Rivage Doré.
Le cœur blessé du monde pleure votre mort.
Votre vie sur terre fut le souffle même du Seigneur. »